Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale  
 

Recherche dans le site

Lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Accueil > Grands dossiers > Plan d'action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale 2004-2010

Plan d'action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale 2004-2010

Présentation

Le Plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale regroupait un ensemble de mesures représentant un investissement de 4,5 milliards de dollars pour les six dernières années. Ces mesures ont eu un effet significatif sur le quotidien des personnes et des familles à faible revenu. Le déploiement de ces mesures reposait sur un partenariat étroit avec tous les acteurs concernés par la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le premier plan d’action était essentiellement fondé sur deux principes :

  • l’emploi est la première solution pour assurer la sécurité économique et l’inclusion sociale des personnes;
  • une protection accrue sera accordée aux personnes qui ont des contraintes sévères à l’emploi.

La valorisation du travail, par la mise en place de mesures incitatives visant à favoriser l’emploi ainsi que de mesures d’aide aux travailleuses et travailleurs à faible revenu, a constitué le principe fondamental du plan d’action. Par conséquent, une prime au travailLien vers un site externe. a été instaurée pour l’ensemble des ménages à faible revenu dès janvier 2005, en remplacement du programme APPORT; en avril 2005, une prime à la participation s’est ajoutée afin de soutenir les efforts d’insertion professionnelle des prestataires de l’aide sociale; le salaire minimum est passé de 7,45 $ en mai 2004 à 9,50 $ le 1er mai 2010. Par ailleurs, la mesure Soutien aux enfantsLien vers un site externe. a permis d’améliorer, dès janvier 2005, le revenu des familles, plus particulièrement celui des familles à faible revenu.

Le plan d’action comportait également des améliorations du Programme d’assistance-emploi, notamment par les mesures suivantes : l’établissement d’un barème plancher; l’introduction d’une approche personnalisée pour les jeunes, qui a permis de leur offrir une mesure mieux adaptée comprenant de l’accompagnement; et un investissement substantiel en habitation, entre autres pour la construction de logements à loyer modique ou abordable.

Dans la perspective où la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale représente un défi de société, le premier plan d’action a misé sur la solidarité et l’engagement des collectivités locales et régionales. Pour ce faire, il a favorisé des interventions locales utilisant une approche territoriale intégrée et a soutenu financièrement des initiatives visant à combattre la pauvreté dans les territoires prioritaires d’intervention grâce au Fonds québécois d’initiatives sociales.

Enfin, compte tenu de l’importance de la contribution de la société civile à l’évolution de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale au Québec, la mise sur pied du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, dont les membres proviennent de plusieurs secteurs de la société civile, compte parmi les gestes importants faits par le gouvernement au chapitre de la solidarité et de la coopération à tous les paliers.

Ce plan d’action, qui portait initialement sur la période 2004-2009, a été prolongé d’un an pour permettre la tenue de consultations destinées à alimenter l’élaboration d’un deuxième plan d’action. Le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015 : Le Québec mobilisé contre la pauvreté a été rendu public en mai 2010. Il prévoit un investissement total de près de 7 G$ sur cinq ans.

Haut de la pageDernière mise à jour : 2012-03-22

Accueil | Plan du site | Pour nous joindre | Aide | Problème technique | English
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité | Déclaration de services
Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2004